Les différentes formules prêt hypothécaire

Les différentes formules et leurs fonctionnements

Il existe trois types de formules de prêt hypothécaire entre lesquelles l’emprunteur peut choisir. La formule classique est le prêt à mensualités constantes. L’emprunteur va rembourser une somme fixe chaque mois, somme constituée d’une part du capital et une autre part en intérêt. Cette formule est la plus simple puisque l’emprunteur connait déjà ce qu’il devra jusqu’à la fin du contrat.

Simulez votre prêt hypothécaire

Proche de la formule précédente mais légèrement différente, le prêt avec amortissement constant est remboursé chaque mois mais d’une façon évolutive puisque les mensualités diminuent au fur et à mesure que le capital est remboursé.

Les intérêts sont dégressifs et les mensualités décroissantes. Cette formule nécessite une plus grande projection pour pouvoir l’évaluer correctement. Mais il a l’avantage d’améliorer à chaque fois la situation financière de l’emprunteur.

formules prêt hypothécaire

Enfin, le prêt peut être in fine ou à terme. Cela signifie que le prêt ne sera remboursé qu’à la fin du contrat. Cette formule laisse ainsi l’emprunteur libre jusqu’à l’arrivée de l’échéance. Le prêt est donc remboursé en une seule fois. Néanmoins, les intérêts sont souvent payés chaque mois pour éviter une trop grande accumulation.

Le paiement en une fois pouvant être lourd à honorer, cette formule s’adresse surtout à ceux qui projettent l’achat d’une nouvelle maison avec revente de l’ancienne. C’est ce qu’on appelle un crédit pont, le pont pour imager la transition entre la nouvelle acquisition et l’obtention du prix de la revente.

Les garanties supplémentaires

La banque va le plus souvent vous demander de contracter une assurance qui garantit le remboursement du capital restant dû. Il s’agit généralement d’une assurance vie qui préserve la famille de l’emprunteur en cas de décès prématuré de ce dernier.

D’autres assurances comme l’assurance maladie ou l’assurance chômage peuvent également être utiles au cas où l’emprunteur se retrouve dans une impossibilité de travailler. Dans ce cas, c’est l’assurance qui prend en charge les mensualités jusqu’à la reprise de l’activité.

Le prêt hypothécaire s’adresse tant bien aux particuliers qu’aux professionnels, l’essentiel étant que l’emprunteur soit propriétaire légal du bien qu’il met en hypothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *